Aller au contenu principal

Serge Pédenon

Maire de Peyrignac (24)

Serge Pédenon

Serge Pédenon est maire de la commune de Peyrignac, qui a adhéré à l'Agence France Locale en 2016.​​

1) Pour quelles raisons votre collectivité a-t-elle adhéré à l'Agence France Locale et quels sont les avantages à terme que vous souhaitez retirer de cette adhésion ?​

J'ai découvert l'existence de l'AFL sur le journal de l'AMF qui expliquait par le menu le fonctionnement de cette banque participative s'apparentant à  une coopérative. La  collectivité adhère à l'Agence par voie de prise de participation, ce qui donne une impression d'appartenance, à la différence des relations client/ fournisseur que l'on peut avoir avec le monde bancaire traditionnel.

Deuxième paramètre important, dès lors que les collectivités locales constituent le seul public de l'AFL et que l'objectif est de leur fournir des services et notamment des prêts au moindre coût, sans recherche du profit autre que de couvrir des frais de fonctionnement minimisés​, cette démarche répond à une préoccupation qui intéresse au plus haut point les collectivités confrontées à des restrictions budgétaires ​​drastiques avec la baisse des dotations d'État. 

2) Quelle était selon vous la nécessité de la création d'une telle agence en France ?​​

- Les banques traditionnelles, comme l'AFL, empruntent sur le marché international mais leurs formes juridiques, leurs objectif et préoccupations ne sont pas les mêmes .

- Le secteur bancaire classique a de multiples activités (et pas seulement la délivrance de crédits) ce qui génère des charges d'exploitation importantes liées notamment aux charges salariales importantes et aux frais des multiples agences, ce qui oblige à prendre des marges sur tous les produits bancaires dont les prêts. Pour ces motifs, l'AFL répond à l'attente des collectivités soucieuses de réduire par tous les moyens leurs dépenses de fonctionnement et notamment leurs frais financiers. C'est donc en premier lieu un mariage de raison. 

- En d'autres termes, les banques ont des actionnaires (et non des membres) avec l'obligation de générer des résultats pour satisfaire ces actionnaires de sorte que la recherche du profit (et des distributions) les oblige à proposer leurs services à des tarifs élevés non compétitifs avec ceux que peut proposer l'AFL en matière de prêts.

En résumé, les objectifs de l'AFL, en osmose avec ceux des collectivités membres, sont  tournés vers la recherche du moindre coût à l'adresse de collectivités qui font partie de la «  famille » au lieu d'être des clients. 

3 ) De quelles manières, l'Agence France Locale se démarque-t-elle des autres acteurs bancaires?

L'octroi de crédit au sein de l'Agence France Locale est porté par un comité dédié, comme dans toute banque traditionnelle. Toutefois, celui-ci étant sur place et constitué d'experts de la sphère publique, les décisions sont rapides et transparentes, assises en grande partie sur la notation financière que l'Agence réalise à partir de nos comptes. Cette notation qui nous est communiquée et détaillée chaque année contribue aussi à construire un réel partenariat avec notre banque. Ainsi nous travaillons et communiquons avec les équipes de l'Agence en toute confiance.